Vous pouvez commander sereinement, nous expédions vos commandes

9/9

reseau vmc double flux

Comment composer un réseau de ventilation double flux performant ?

Une installation de VMC double flux est composée :

- Un caisson de ventilation incluant généralement, l’échangeur de chaleur, les ventilateurs d’extraction et d’insufflation, la régulation de la VMC

- Un réseau de ventilation décomposé en 2 parties : le réseau primaire et le réseau secondaire.

reseau vmc

Nos articles sur les VMC

1) Le réseau primaire

Le réseau primaire relie le caisson de ventilation double flux

  • aux terminaux de prises et rejet d’air extérieur,
  • aux caissons de distribution dans le cadre d’un réseau de distribution secondaire en pieuvre.

 

En logement individuel, il existe 3 tailles de section de réseau primaire principale :

  • DN125 recommandé pour un débit maximal de 170 m3/h
  • DN160 recommandé pour un débit maximal de 280 m3/h
  • DN180 recommandé pour un débit maximal de 360 m3/h

Plus le conduit aura une section importante, plus les performances acoustiques seront bonnes et moins la machine consommera d’électricité.

 

Notre conseil : choisir en premier lieu la machine adaptée au débit de renouvellement d’air nécessaire pour la maison.

En fonction de sa puissance, la VMC aura des sorties d’air en DN125, DN160 ou DN180, il suffit alors de réaliser l’installation avec le même diamètre de réseau que la machine sans réduction ou augmentation du diamètre de réseau.

 

Les réseaux primaires sont, de préférence, rigides et calorifugés.

Un réseau rigide est plus efficace au niveau aéraulique et plus durable qu’un réseau souple, il augmente les performances et la durabilité de l’installation.

Le calorifuge évite la condensation intérieure ou extérieure au réseau et les désagréments qui en découlent.

 

Le réseau primaire peut être :

  • En galva calorifugé. C’est la solution la plus économique. Mais le calorifuge est fastidieux à mettre en place. Il faut veiller à utiliser des accessoires de raccordement à joints pour l’étanchéité du réseau.
  • En mousse EPE ou EPE expansé. C’est la solution la plus courante sur les installations de VMC double flux performantes. Ces conduits sont simples et rapides à installer. Ils sont vendus sous forme de barre de 1 à 2m de long, avec des coudes à 45 ou 90°, des manchons et des colliers de fixation.

 

Côté extérieur, le réseau de ventilation primaire est relié soit à un terminal de façade. Il est idéalement équipé d’une visière pare pluie et d’une grille anti nuisible pour la prise et le rejet d’air.

Le rejet d’air extérieur peut également se faire en toiture à l’aide d’un terminal de toiture.

 

Pour le réseau de ventilation primaire reliant la VMC aux caissons de distribution, il est conseillé d’installer un silencieux sur l’insufflation et l’extraction.

Le silencieux va atténuer les vibrations émises par les pales du ventilateur. Il s’installe le plus droit possible pour une meilleure efficacité, à la verticale ou à l’horizontale.