Puits canadien à air ou à eau glycolée

Puits canadien aéraulique ou hydraulique ?

Que votre puits canadien soit hydraulique ou aéraulique, il répondra aux fonctions suivantes :

  • Préchauffer l'air en hiver avant l'entrée dans la VMC double flux ; plus besoin de batterie de préchauffage électrique ou de réduction du débit d'insufflation d'air neuf de la VMC double flux.
  • Rafraîchir l'air en été avant l'entrée dans la VMC double flux.

 

La version du puits canadien hydraulique a pour avantage majeur d'éviter les problèmes d'hygiène pouvant apparaître à cause de l'humidité.

Cela évite également l'apparition de stagnation d'eau dans les tuyaux d'un puits canadien aéraulique mal mis en oeuvre.

La différence est non négligeable puisque rien n'est pire qu'un air insufflé, déjà vicié, partout dans votre maison.

Bien choisir son puits canadien

Pour vivre dans un air tempéré grâce à un puits canadien, notre équipe est à votre côté.

Sous 24 heures maximum, nous vous revenons vers vous pour établir une pré-étude gratuite

Je veux être recontacté

 

Comment fonctionne le puits canadien hydraulique ?

Les capteurs géothermiques en tube de polyéthylène DN32 sont enfouis à une profondeur minimale de 1,2 mètre sous terre.

L'eau glycolée se réchauffe ou se rafraichie dans les capteurs géothermiques et est pompée vers l'échangeur de chaleur (ou batterie d'échange) air/eau. Cette eau réchauffe ou rafraîchit ainsi l'air neuf avant passage dans la VMC double-flux.

Ce procédé augmente le rendement d'une centrale double-flux à échangeur à plaques et évite la prise en glace de l'échangeur lorsque la température de l'air est inférieure à 0 °C.

Pour obtenir un bon rendement, il faut enterrer le conduit à environ 2 m de profondeur, zone où la température varie en moyenne entre +5 et +13 °C. Ces températures peuvent varier en fonction de nombreux critères météorologiques et du type du terrain.

À noter que les échangeurs rotatifs ne risquant pas la prise en glace jusqu'à -22 °C, ce procédé a moins d'intérêt pour le préchauffage de l'air en hiver sur les centrales double-flux à échangeur rotatif.

 

Puits canadien ou puit canadien ? 

La bonne orthographe est bien "Puits" et non puit canadien comme le voit souvent. 

Voici la définition officielle du Larousse : 

Puits canadien 

"dispositif de géothermie de surface, prélevant de l’air à l’extérieur d’une maison pour le restituer à l'intérieur, réchauffé en hiver et rafraîchi en été. (Appelé aussi puits provençal, ce dispositif est enterré à 2 m environ, profondeur où règne une température constante de 15 °C.)"

Filtres
Fabricant
Diamètre du réseau primaire