Quelles sont les sources de pollution de l'air intérieur ?

 

La pollution de l'air ambiant est un phénomène à ne pas négliger lors pour votre santé et celle de vos enfants.

 

Nous passons 90% de notre temps à l'intérieur de bâtiments (entreprise et habitation), dont l'air est chargée de particules nocives que nous ne détectons pas.

L'ensemble des matériaux utilisés pour la construction ou l'aménagement intérieur, dégagent des substances nocives et polluent l'air ambiant petit à petit.

La pollution de l'air due à l'activité industrielle a fortement diminuée grâce aux réglementations. Cependant l'augmentation du parc automobile et du transport a largement annulé cette diminution.

 

Mais quelles sont les sources de pollution aérienne et comment se forment-elles?

 

La combustion:

La pollution de l'air par "combustion" est la pollution de l'air ambiant la plus importante! Industries, centrale thermiques, chauffage individuel, automobile, déchets (usines d'incinération, décharges, crématorium).

La "combustion" entraine le dégagement dans l'air de Dioxyde de soufre, oxydes d'azote, monoxyde de carbone. 35% des particules de l'air, et 38% des hydrocarbures présents dans l'air sont générés par la circulation automobile!

Heureusement l'interdiction du plomb dans les carburants en janvier 2000, a permis de faire diminuer par 2 le taux de plomb dans le sang.

La combustion de produits dans la maison est très nocive aussi, et surement la plus présente:

- L'utilisation de bougies odorantes (une bougie correspond à un paquet de cigarette) et d'encens polluent fortement l'air même si une bonne odeur est diffusée. A éviter dans les chambres d'enfants. Bien aérer vos pièces.

- L'utilisation de votre cuisine et du four avec la combustion de graisses, ou d'aliments, volontairement ou accidentellement, génère une pollution très importante. Utilisez votre hôte au maximum et aérez à chaque fois.

 

 

Les réactions chimiques:

Les fameux COV (composés organiques volatils); le monoxyde de carbone (CO : combustion lente) et les oxydes d'azote (NOx) sont fortement présents dans les villes et dans l'air intérieur. Ceux-ci se dégagent dans le temps, naturellement ou dû à l'action du soleil sur certains matériaux.

L'ozone, la pollution du soleil, est très présent dans les villes, et les zones péri-urbaines. Les réactions chimiques sont moins présentes à l'intérieur de votre maison ou entreprise.

 

L'évaporation:

Semblable aux réactions chimiques, l'évaporation des hydrocarbures, des solvants, des produits ménagers et de toutes les solutions aqueuses non naturelles, dégage dans l'air des COV et substances toxiques.

L'évaporation est aussi l'un des principales causes de pollution de l'air intérieur. L'utilisation de colles, de peintures, de mastics,

Si après l'utilisation d'un produit d'entretien, la pièce sent bon cela veut souvent dire que votre sol est bien propre et bien désinfecté! Mais cela vous indique aussi un fort taux de molécules chimiques odorantes, nocives à votre santé!

Attention aussi aux systèmes de diffusion de parfum qui se branchent sur les prises électriques.

Aérez longtemps votre habitation ou votre local d'entreprise, après l'utilisation de produits d'entretiens, ou de diffuseur de parfum.

 

La dispersion:

La campagne souffre de ce phénomène à cause des pesticides et engrais utilisés de manière abusive sur les cultures. A chaque traitement des m3 de produits sont envoyés sur les plantes, et une grande partie se disperse obligatoirement dans l'atmosphère et dans les cours d'eau.

La concentration de ces produits dans l'air est très nocive. Si vous habitez ou travaillez à proximité d'une exploitation, vous êtes alors fortement exposés à ce problème de dispersion. Evitez d'ouvrir les fenêtres pendant les périodes de traitement, et aérez fortement après.

 

 

 

Quelles sont les effets sur la santé, de tous ces polluants?

L'air intérieur peut être 5 à 10 fois plus pollué que l'air extérieur !

 

Qui est sensible à ces particules? 

Les personnes ayant des problèmes respiratoires chroniques, les malades cardio-vasculaires, les asthmatiques, les enfants et les personnes âgées.

 

Quels sont les risques sanitaires en fonction des particules?

Pour le dioxyde de soufre(SO2), augmentation de la mortalité chez les bronchitiques chroniques et chez les asthmatiques. Augmentation des affections respiratoires. Le Monoxyde de carbone (CO) donne la nausée et crée des vertiges, maux de têtes, des troubles auditifs et visuels. Les oxydes d'azote (NOx) irritent les alvéoles pulmonaires. L'ozone (03) diminue les fonctions respiratoires. Les Hydrocarbures, parfums et solvants sont potentiellement cancérogènes (Présence de Benzène).

Et enfin toutes les particules en suspensions créent une gêne respiratoire. Nos poumons qui ont une surface de 90m? absorbent chaque jour entre 17 et 20m3 d'air... Filtration importante.

Vous l'avez compris, la pollution de l'air due à la présence de ces particules dans l'air n'est pas à prendre à la légère! On observe un taux de cancers dans les zones industrialisées et urbanisées, beaucoup plus élevé que dans les zones rurales.

 

Où sommes-nous les plus exposés? Un peu partout...

- En ville, dans les grandes agglomérations, surtout dans les quartiers ou les bâtiments dépassent 4 étages. L'évacuation des gaz d'échappement se fait mal.

- Dans votre voiture, vous respirez 2 à 3 fois plus de benzène et de monoxyde de carbone que dans un autobus; 5 à 6 fois plus que dans le métro. La teneur est deux fois supérieure à la norme.

- En vélo, vous êtes exposés directement dû à la proximité des voitures! Même masqué vous êtes exposés, car les masques limitent l'exposition aux particules mais pas aux gaz. Les masques de chirurgie est une fausse protection, comme les foulards devant le nez et la bouche.

- Dans les campagnes prêts des exploitations agricoles qui traitent fortement leurs cultures.

 

Conclusion :

Malheureusement nous sommes exposés partout à l'extérieur, et aussi à l'intérieur!

A l'extérieur, la prise de conscience générale peut améliorer et diminuer la pollution de l'air extérieur.

Pour l'air intérieur, à vous d'agir en limitant l'usage des produits cités au-dessus. Par contre vous ne pourrez pas tout éliminer, et l'aération de votre logement va aussi amener des particules et gaz.

 

Solutions :

solutions pour ameliorer la qualité de l'air intérieur

En complement, nous vous conseillons l'usage des ionisateurs purificateurs d'air est efficace grâce à l'action électro-magnétique sur les particules. Il n'y a pas d'autres solutions pour diminuer la pollution de l'air intérieur !

Si vous avez à choisir un système de ventilation, adoptez la ventilation mécanique double flux. Ce système vous permettra de renouveler en permanence l'air de votre logement. Les filtres de ces systèmes vont éliminer une bonne partie des particules.

Retrouvez l'ensemble de nos articles liés à la ventilation et la qualité de l'air.


Source infographies : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/a4_airinterieur.pdf